Salle de presse Contact GUCCHD
Retour Projet Passages

Les écoles de Maris

Niger

L’école de Maris a entraîné un changement de certaines normes sociales. ...Un homme qui accompagne sa femme au centre de santé ou qui s’occupe de sa famille est désormais considéré comme un homme respectable et exemplaire. Mohamed Haïdara, organisation SongES

photo credit

Aperçu

Le projet Passages a mené une évaluation réaliste des écoles de Maris afin de permettre aux responsables de la mise en œuvre du programme et aux responsables suivi & évaluation de comprendre comment les activités d’intervention visant à améliorer la planification familiale et la santé de la reproduction conduisent aux résultats escomptés, comment les bénéficiaires identifiés reçoivent et interprètent les activités, et comment différents contextes peuvent influencer les résultats.

L’Ecole de Maris est une intervention communautaire, sociale et de changement de comportement mise en œuvre dans les zones rurales du Niger. Elle est conçue pour améliorer la planification familiale et la santé de la reproduction et s’attaquer aux obstacles liés au genre qui contribuent à de mauvais résultats sanitaires.

Cette intervention s’articule autour des écoles de Maris, des groupes composés de huit à douze hommes qui sont soutenus pour servir de modèles communautaires et de mentors à d’autres hommes sur la santé reproductive et l’engagement des femmes et des hommes. Les actions des maris modèles influencent un environnement socio-normatif plus favorable qui permet aux autres hommes de jouer de nouveaux rôles dans la promotion de la santé et d’engager la communauté au sens large à soutenir l’utilisation des services de santé reproductive, ainsi qu’un partage et une prise de décision accrus au sein des couples.

FacebookTwitterEmail
Stay updated on our efforts. Subscribe to our newsletter.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.