PAGE D'ACCUEIL > Planification familiale naturelle (PFN)
SDMUsers

Planification Familiale Naturelle (PFN)

Planification familiale naturelle (PFN) concerne diverses méthodes visant à prévenir la grossesse, fondée sur l’identification des jours féconds d’une femme. Pour toutes les méthodes naturelles, comme la Méthode des Jours Fixes et la Méthode des Deux Jours, on prévient la grossesse en évitant les rapports sexuels non protégés pendant les jours féconds. Parfois, les méthodes naturelles sont appelées les méthodes fondées sur la connaissance de la fécondité.

Qu’est la planification familiale naturelle ?
La planification familiale naturelle concerne diverses méthodes visant à prévenir la grossesse, fondée sur l’identification des jours féconds d’une femme. Pour toutes les méthodes naturelles, on prévient la grossesse en évitant les rapports sexuels non protégés pendant les jours féconds. Pour plus d’informations...

Nouvelles méthodes simples de planification familiale naturelle
La Méthode des Jours Fixes est une nouvelle méthode simple fondée sur la connaissance de la fécondité qui se base sur une phase fixe de fécondité faisant qu’il est facile pour les femmes de connaître les jours où elles peuvent tomber enceintes. La Méthode des Deux Jours repose sur un simple algorithme qui aide les femmes à déterminer le moment où elles sont fécondes en fonction de la présence ou de l’absence de sécrétions cervicales. Pour plus d’informations...

Autres méthodes de planification familiale naturelle
Au titre des autres méthodes : méthode de l’ovulation, méthode de la température basale du corps (TBC) et méthode symptothermique. Pour plus d’informations...

Efficacité des méthodes de planification familiale naturelle
L’utilisation réussie des méthodes de PFN pour prévenir la grossesse dépend de plusieurs facteurs : La mesure dans laquelle la méthode permet de définir de manière exacte les jours où une femme est véritablement féconde ; la capacité du couple à identifier correctement le moment fécond et la capacité du couple à suivre les règles de la méthode qu’il utilise
. Pour plus d’informations...

Avantages des méthodes de planification familiale naturelle
Les femmes et les couples utilisant la fréquemment la PFN mentionnent divers avantages : meilleure connaissance de leur fécondité ; plus grande dépendance de leurs propres ressources plutôt que d’un programme de planification familiale ou d’autres sources de contraception.
Pour plus d’informati..

--Début de page--

Qu’est la planification familiale naturelle ?

La planification familiale naturelle concerne diverses méthodes visant à prévenir la grossesse, fondée sur l’identification des jours féconds d’une femme. Pour toutes les méthodes naturelles, on prévient la grossesse en évitant les rapports sexuels non protégés pendant les jours féconds. Parfois, les méthodes naturelles sont appelées les méthodes fondées sur la connaissance de la fécondité.

L’efficacité et les nets avantages de la PFN répondent aux besoins de divers groupes avec des croyances religieuses et éthiques différentes. C’est une solution idéale pour les femmes qui souhaitent utiliser des méthodes naturelles pour des raisons médicales ou personnelles..
De toutes les femmes mariées dans le monde utilisant une certaine forme de planification familiale, environ 15% indiquent qu’elles utilisent l’abstinence périodique. Et pourtant, un très petit pourcentage de ces couples utilisent correctement une méthode naturelle.

--Début de page --

Nouvelles méthodes simples de planification familiale naturelle

La Méthode des Jours Fixes©
La Méthode des Jours Fixes est une nouvelle méthode simple fondée sur la connaissance de la fécondité qui se base sur une phase fixe de fécondité faisant qu’il est facile pour les femmes de connaître les jours où elles peuvent tomber enceintes.

La Méthode des Jours Fixes ne suppose aucun calcul ni aucune observation et il est donc facile pour les prestataires de soins d’enseigner l’emploi de la méthode et pour les femmes d’apprendre à l’utiliser. Une femme qui souhaite éviter une grossesse ne devra pas avoir de rapports sexuels non protégés lors de la période féconde.

Des essais de terrain réalisés en Bolivie, au Pérou et aux Philippines ont déterminé l’efficacité de la Méthode des Jours Fixes. Son taux d’efficacité est plus de 95% si elle est utilisée correctement.

L’analyse provenant d’un important ensemble de données sur les cycles menstruels des femmes provenant d’une étude de l’Organisation mondiale de la Santé montre que la période féconde se situe du 8e au 19e jour pour les femmes ayant des cycles d’une durée de 26 à 32 jours.


Collier du Cycle©

Un collier de perles, appelé le Collier du Cycle©, est utilisé pour que les femmes puissent suivre leur cycle menstruel et voir quels sont les jours où elles risquent de tomber enceintes si elles ont des rapports sexuels non protégés.

La Méthode des Deux Jours©
La Méthode de Deux Jours est une nouvelle approche simple à la PFN. Elle repose sur un simple algorithme aidant les femmes à déterminer les jours où elles sont fécondes en fonction de la présence ou de l’absence de la glaire cervicale.

Si une femme remarque des sécrétions le jour courant ou le jour auparavant, elle est probablement féconde et ne devrait donc pas avoir de rapports sexuels non protégés si elle veut éviter une grossesse.

Si elle ne note aucune sécrétion ni le jour courant, ni le jour auparavant, alors elle n’est pas féconde .
 

L’analyse d’un ensemble important de données de l’Organisation mondiale de la Santé sur les cycles menstruels des femmes indique que la Méthode des Deux Jours serait une approche très efficace à la prévention de la grossesse.

L’efficacité de la Méthode des Deux Jours™ est en train d’être étudiée en Bolivie, au Guatemala et aux Philippines.

--Début de page--

Autres méthodes de planification familiale naturelle

La méthode de l’ovulation
La méthode de l’ovulation, également appelée Méthode Billings, repose sur l’observation des changements de l’aspect de la glaire au col de l’utérus. Lorsque la fécondité atteint son pic, ses sécrétions deviennent transparentes, élastiques, glissantes et gluantes. 

Les couples qui souhaitent éviter une grossesse devraient s’abstenir des relations sexuelles dès les premiers signes de glaire cervicale et attendre trois jours après le dernier jour des sécrétions.

Température basale du corps (TBC)
Les femmes qui utilisent la Méthode de la Température basale du Corps (TBC) déterminent le moment où elles sont fécondes en prenant chaque matin leur température, avant de commencer une activité.

La température du corps est moins élevée avant l’ovulation et elle augmente légèrement, d’environ 0,2 degrés Celsius ou 0,4 degrés Fahrenheit après l’ovulation.

Les couples qui souhaitent éviter une grossesse s’abstiennent des relations sexuelles, dès le début des règles jusqu’à trois jours après que la température basale du corps d’une femme a augmenté d’environ 0,2 degrés Celsius ou 0,4 degrés Fahrenheit, marquant la fin de la phase féconde.

Méthode Symptothermique
La méthode symptothermique repose sur l’observation de la glaire cervicale ainsi que des changements de la température basale du corps et de l’état du col de l’utérus. D’autres signes de fécondité, tels que des douleurs ou des saignements à mi-cycle, peuvent accompagner l’ovulation.

Les couples qui souhaitent éviter une grossesse s’abstiennent des rapports sexuels pendant la période féconde, déterminée par tous les indicateurs de la fécondité. 

--Début de page--

Efficacité des méthodes de planification familiale naturelle

L’utilisation réussie des méthodes naturelles pour prévenir la grossesse dépend de plusieurs facteurs :  

  • La mesure dans laquelle la méthode permet de déterminer avec précision la phase féconde 
  • La capacité du couple à identifier correctement la phase féconde 
  • La capacité du couple à observer les règles de la méthode qu’il utilise
Le concept de la grossesse non souhaitée, notion fondamentale pour l’étude de l’efficacité de toute méthode de planification familiale, fait l’objet d’un débat continu entre experts de la PFN. S’il existe toute une gamme d’opinions sur la validité de ce qui distingue une grossesse souhaitée de celle non souhaitée, il est pourtant essentiel d’identifier l’interaction reproductive d’un couple pour étudier et fournir une information correcte sur la PFN.  
 
La grossesse non souhaitée chez les femmes utilisant des méthodes naturelles est due essentiellement à l’erreur de l’utilisatrice. Une proportion importante, restant toutefois inconnue, de grossesses non souhaitées, est imputable à l’enseignement incorrect et à la mauvaise utilisation des méthodes. Les experts à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pensent que la prise de risques sexuels pendant les jours féconds chez les utilisateurs de la PFN – à savoir, des rapports sexuels même quand ils savent que la femme est féconde – est responsable d’un plus grand nombre de grossesses non souhaitées que l’incapacité à déterminer avec exactitude la phase féconde.

Les couples qui utilisent correctement les méthodes naturelles pour prévenir une grossesse ne courent que 1% à 9% de risques de grossesse pendant une année d’utilisation, suivant la méthode qu’ils utilisent.

Les couples qui n’utilisent pas correctement leur méthode – à savoir, ceux qui ont des rapports sexuels les jours où la femme est féconde en fonction des directives de la méthode – courent un risque bien plus élevé de grossesse non souhaitée.

La probabilité de grossesse pour les femmes utilisant des méthodes naturelles est la suivante :

Méthode des Jours Fixes
Pendant la première année d’utilisation, la probabilité de grossesse est d’environ 5%. Tout au long d’un emploi typique, à savoir l’utilisation correcte de la méthode pendant certains cycles, mais rapports sexuels non protégés pendant la période féconde lors d’autres cycles, la probabilité de grossesse est d’environ 12%.

Méthode TBC
La probabilité de grossesse pendant la première année n’est que de 2% en cas d’utilisation parfaite de la méthode. La probabilité de grossesse est d’environ 20% pour l’utilisation typique.

Méthode de l’ovulation
La probabilité de grossesse pendant la première année pour les méthodes se basant uniquement sur l’observation de la glaire cervicale est de 3% en cas d’utilisation parfaite et de 20% en cas d’utilisation typique.

Méthode symptothermique
La probabilité de grossesse pendant la première année chez les couples qui utilisent deux indicateurs de fécondité ou plus est d’environ 2% à 3% en cas d’utilisation parfaite et elle peut aller jusqu’à 13%-20% en cas d’utilisation typique.

--Début de page--

Avantages des méthodes de planification familiale naturelle

Les femmes et les couples utilisant la PFN invoquent souvent les avantages suivants : increased self-awareness and knowledge of their fertility

  • Meilleure connaissance de leur fécondité
  • Plus grande dépendance de leurs propres ressources plutôt que d’un programme de planification familiale ou d’autres sources de contraception
  • Moins de dépendance de services médicaux distants ou chers
  • Réduction des coûts de réapprovisionnement pour les méthodes-produitsNon-utilisation de substances artificielles et aucun effet secondaire ou risques médicaux éventuels liés à d’autres méthodes
  • Meilleure communication et plus grande intimité
  • Pour certains, possibilité de respecter les normes religieuses et culturelles.
Dernière mise à jour : 8 mars 2005


Droits d’auteur 2011 Institute for Reproductive Health and Georgetown University
Conception:Blank, Inc. Faculty and Curriculum Support, Georgetown University